Shadowrun.fr Site participatif sur le jeu de rôles Shadowrun où vous trouverez actualités de la gamme, aide de jeu, scénarios, forums pour discuter avec les joueurs et les traducteurs français de SR4, un wiki encyclopédique, etc.

Jean Martin, mage indépendant du Sixième Monde

Il est 6h30, le module simsens de mon commlink cyber me réveille avec les baisers de mon épouse (que j’ai enregistrés pendant un de nos ébats amoureux). Elle dort encore, c’est moi qui m’occupe des petits monstres ce matin. Après avoir activé ma vision thermo, je me lève doucement pour ne pas la réveiller.

Je me dirige vers les WC en regardant mes messages, jetant un coup d’œil aux chambres des petits qui dorment encore et regardant les infos. Tout ça sur différentes fenêtres de mon commlink. La cafetière se met en route (elle connaît mon dosage préféré), les lumières s’allument. Pas besoin de faire quoi que ce soit, le réseau de la maison a identifié que mon commlink (donc moi) était sorti de la chambre.

Je soulage ma vessie pendant que mon agent vestimentaire me propose un choix de vêtements tenant compte de la météo et de mon activité de ce jour (réunion).

J’entre dans la douche, le distributeur sort mon savon, mon shampoing, règle la température de l’eau et le jet de la douche comme je les aime. Sous la douche, je reçois mon résultat d’analyse d’urine (je suis en bonne santé ce matin) et je m’occupe de mon courrier. Heureusement que j’ai un filtre anti-spams efficace (43 spams ce matin).

Je m’habille. Impossible de mélanger les styles de chaussettes (le réseau le verrait et mon agent vestimentaire me le signalerait car chaque chaussette possède sa propre puce RFID) ou d’oublier de me coiffer (si je sors de la salle de bain sans avoir utilisé ma brosse j’ai un message sur mon commlink). C’est cool ces machines qui s’occupent de la routine !

J’augmente progressivement la luminosité des chambres des enfants tout en leur préparant le petit-déjeuner et en visionnant ce qui se passe dans leurs chambres. Ils n’ont pas encore de commlink implanté car ils sont trop jeunes. Le cyberware est déconseillé tant que la croissance n’est pas finie. La première chose qu’ils font en se levant est de mettre leur commlink.

Grégoire, mon fils, arrive le premier pour déjeuner. Il me fait la gueule depuis une semaine, cela se voit, entre autres, à son émoticone. J’ai restreint son abonnement à Karl Combat Mage MMORPG à des horaires que je trouve respectables. Il se plaint que désormais il est en retard sur ses copains (trois heures de jeu par jour cela lui semble trop court) et qu’il a la honte de ne pas pouvoir les suivre partout dans ce monde virtuel. De même j’ai dû restreindre leurs communications de 7h00 à 21h00 sinon ils discutaient, jouaient ou visionnaient des tridéos toute la nuit. Désormais, en dehors de ces horaires ils n’ont accès qu’au réseau familial.

Mathilde, ma fille, arrive juste après lui. Elle a encore activé sa tenue de princesse en réalité augmentée (RA) dès le saut du lit ! En RA, elle apparaît dans une robe de mousseline rose et porte un diadème sur la tête. Les puces RFID de ses vêtements permettent de synchroniser sa tenue virtuelle avec ses mouvements.

Mon épouse se lève. Je lui envoie des bisous simsens en plus du réel. Les enfants vont à la salle de bain puis s’habillent. Je les accompagne à l’école. En sortant la maison me signale que j’ai oublié de me laver les dents. En sortant de notre immeuble, l’agent « concierge » est automatiquement prévenu que les enfants et moi sommes sortis.

Arrivés à l’école, les systèmes de sécurité nous reconnaissent (ou plutôt reconnaissent nos commlinks). J’ai le droit d’être dans l’entrée mais si j’allais plus loin je serai prévenu que j’outrepasse mes droits et que si je continue l’alerte serait donnée. Et bien sûr, une personne avec un commlink éteint (ou sans commlink ; ça existe ?) déclencherait l’alarme et l’intervention de la sécurité.

Je suis un mage indépendant (un vrai, un hermétique, pas un de ces illuminés de chaman) : consultant et prestataire d’effets magiques (runes, sorts et esprits). Je ne suis pas enchanteur et je ne m’appelle pas Merlin ! Je n’ai jamais compris tous ces mages qui prennent des « noms de mage ». Je trouve que ça fait charlatan, nous vivons dans un monde moderne, que diable ! Pour aller à la réunion d’aujourd’hui, je dois prendre le bus puis ma voiture (nous vivons dans une zone piétonne, ou plus exactement sans voiture individuelle). Les clients aiment bien rencontrer un mage en chair et en os, nous ne sommes pas si courant que ça. Les sociétés pour lesquelles je bosse préfèrent le virtuel, c’est tellement plus pratique. Le bus me signal qu’il arrivera dans 1 minute 37 secondes. Mon agent de déplacement, aidé des RFID de mes chaussures et de mon GPS interne estime que je dois presser le pas pour arriver à l’arrêt de bus à temps. Soi-disant que mes foulées ne sont pas assez rapides ! Parfois, je hais ces machines qui se mêlent de nos vies. Je cours en voyant le bus arriver, ce n’était pas la peine de marcher vite, il suffisait de courir un peu en arrivant. Comme le bus est automatisé, il est inutile de faire signe au chauffeur pour qu’il vous attende : la technologie n’a pas que du bon.

Le bus m’identifie, vérifie que mon abonnement est valide et je lui donne ma destination. Je m’assoie et passe de la réalité augmentée à la réalité virtuelle, je joue à « D&D MMORPG » (ne le dites pas à mon fils) jusqu’à ce que le bus me prévienne que je suis arrivé.

Dans le parking, après m’avoir identifié, l’agent virtuel du parking demande à ma voiture de sortir. Une fois devant moi, je l’ouvre d’une pensée et je m’installe. J’aime bien conduire à l’ancienne, je me sers donc des pédales, volant et levier de vitesse. Ces outils existent toujours malgré les interfaces informatiques, en cas de piratage ou plantage, il est possible de passer en mode manuel. Moi je conduis en mode semi-automatique, c’est à dire que je conduis physiquement mais que je peux aussi donner des ordres via le commlink. Je trouve ça plus prudent, je fais plus confiance à mon cerveau qu’à mes muscles. En arrivant sur le périphérique, la grille prend ma voiture en charge, je n’ai qu’à lui donner ma sortie. Et hop ! Un nouveau petit tour dans l’univers de D&D… Dans cinq minutes, je sors du périphérique, inutile de commencer une nouvelle quête, retour à la RA. Mon GPS me guide vers le lieu du rendez-vous.

La réunion se passe bien. Je stocke les données dans mon commlink car je n’ai pas accès au réseau local du bâtiment et ce dernier empêche les communications vers l’extérieur (probablement grâce à une peinture spéciale). L’immeuble est très sécurisé. Ces données sont confidentielles, en sortant, je les sauvegarde via un réseau sécurisé spécialisé. Je retourne chez moi par le même chemin, et toujours en jouant.

Qu’est-ce qui se passe ? Où est mon épée ? Les gobs ont disparus ! Ces salauds m’ont fait sacrément mal ! C’est quoi ces débris de voiture ? Pourquoi mon commlink m’affiche-t-il mon état de santé ? Pas très bonne santé, d’ailleurs. Mon contrat Doc Wagon s’est activé, je vois le logo clignoter. Un accident ! Dur retour à la réalité. Pas possible, ce n’est pas possible, il ne peut pas y avoir d’accident sur la grille ! Je suis coincé dans mon véhicule, je préviens mon épouse et lui envoie les données de mon biomoniteur pour qu’elle ne s’inquiète pas. J’écoute les infos routières : un dingue a piraté la grille et a causé un accident, mon accident. Mon commlink semble avoir des problèmes, j’espère qu’il n’est pas endommagé et qu’il s’agit seulement d’un problème réseau.

J’ai trop mal, je passe en projection astrale. Hors de mon corps, cela ira mieux. Je prends quand même mon épée. On n’est jamais assez prudent, il est toujours préférable de se balader dans l’astral avec son focus de combat. La douleur et la peur des blessés commencent à perturber l’espace astral, il doit bien y avoir une centaine de voitures accidentées. Toutes les auras que je vois expriment la peur et la compassion. Ah, non, pas toutes. Un type est sorti de sa voiture et semble être satisfait de lui. Je m’approche pour mieux l’examiner, il ne peut pas me voir tant que je ne me manifeste pas. Son aura est inhabituelle, je n’en ai jamais vu une pareille. C’est un humain sans cybernétique, non Éveillé (ni mage ni adepte) mais il possède comme un pouvoir, une capacité que je n’ai jamais rencontrée. J’ai beau essayer de traverser un éventuel camouflage métamagique, cela semble bien être sa véritable aura. J’appelle Pisteur, mon esprit de l’homme lié. Je lui demande de suivre ce type et de mémoriser tout ce qu’il fera et dira. S’il est découvert qu’il fuit. Il reviendra me donner les infos après. Moi il vaut mieux que je regagne mon véhicule, les secours arrivent.

Je me manifeste près de l’équipe Doc Wagon qui arrive afin de les aider à me retrouver (étant manifesté, ils peuvent me voir et m’entendre), enfin, à retrouver mon corps dans lequel je vais replonger. Je les laisse s’occuper de moi et tranquilliser ma famille.

Me voici à l’hosto.

Cela fait quelques années que je travaille avec Pisteur. Je l’ai lié la première fois il y a 3 ans. Je l’avais invoqué pour une mission d’enquête et de surveillance. Il a fait preuve d’un intérêt particulier pour nous les humains, du coup, je l’ai lié à moi afin de garder à porter de main un tel esprit. Il a suivi le type bizarre et d’après les infos qu’il m’a rapportées, ce type était chargé de récupérer des informations, probablement celles stockées sur mon commlink. Pendant ma convalescence, un copain informaticien a exploré mon commlink et il y a trouvé des traces infimes qu’aurait pu laisser un hacker très doué.

Rétablis, j’invoque un veilleur (un esprit mineur) qui fini par retrouver mon hacker et m’emmène jusqu’à son appartement. Grâce à un sort de sonde mentale (je sais, c’est illégal, même sur un voleur.), j’ai appris ce qu’il cherchait, pour qui et ce qu’il est. J’ai ensuite fourni rapidement ces informations à mon employeur, sauf la dernière. Je me voyais mal lui dire que le type qui a piraté mon commlink n’a pas eu besoin de commlink pour ça, qu’il est naturellement connecté à la Matrice sans le moindre matériel, qu’il capte les ondes wifi grâce à son seul cerveau et qu’il plie la Matrice à sa volonté sans utiliser le moindre programme informatique ! Bref qu’il s’agit d’un technomancien, un magicien de la Matrice. Déjà que les magiciens passent pour des gens bizarres, il m’aurait prit pour un fou et ce n’est pas bon pour le business. Enfin, maintenant, si j’ai besoin d’un hacker haut de gamme, je sais à qui m’adresser.

Demain j’ai rendez-vous avec un monsieur Dupont, mon « ami le technomancien » pourra probablement m’aider pour ce boulot qui comporte une passe matricielle.


Document publié sur shadowrun.fr le lundi 12 février 2007 par Christophe Puaud.

L'auteur de cet article n'a pas spécifié de licence, son contenu original est donc par défaut mis à disposition sous le contrat Ludys-Jdr Usage Personnel. Tous les usages du document sont autorisés pour une session de jeu de rôles ludique sans caractère commercial. En dehors de ce contexte, aucune reproduction n'est autorisée sans l'accord de l'auteur.


Revenir au début de la page.


  1. Le 12 février 2007, 15:38 Ygg a écrit

    C’est une façon très originale de montrer l’omniprésence (pour ne pas dire l’omnscience) de la RA et de la RV dans la société de 2070. Certaines des idées ne me seraient même pas venues à l’esprit et je les trouve excellente. Ca mérite une version plus « runner«  ;)

  2. Le 12 février 2007, 19:29 Archaos a écrit

    En fait, il s’agit d’un texte rédigé à 80% avant le concours pour montrer ce que pourrait donner la RA. D’ailleurs je viens de voir que j’ai oublié de changer les noms des MMORPG ! Je voulais en mettre des officiels.
    Pour la suite, version plus runner, peut-être, mais je préfère lire à écrire.

  3. Le 27 février 2007, 16:30 Namergon a écrit

    Ce que j’ai aimé :
    + Quotidien RA (même si quelques inexactitudes mineures)
    + Point de vue original

    Ce que j’ai moins aimé :
    . Court, surtout la fin
    . Un peu approximatif en magie

  4. Le 27 mars 2007, 22:32 Mensik a écrit

    Vraiment très bien.
    Belle écriture !

  5. Le 7 avril 2007, 10:41 LeFelis a écrit

    Très sympa !
    J’aurais jamais pensé au chaussettes RFID.

  6. Le 14 août 2007, 20:18 Archaos a écrit

    Juste pour signaler que j’ai pondu une suite sur mon site : http://www.archaos-jdr.fr

Derniers articles publiés

Publicité

Ludik Bazar – le destockage de jeux de simulation

Publier un article

Vous avez écrit des aides de jeu ? Des scénarios ? Vous aussi vous pouvez les publier très simplement sur shadowrun.fr en vous enregistrant sur le site. Vous garderez sur vos œuvres tout le contrôle que vous souhaitez, ce sont toujours vos œuvres.

Derniers commentaires sur les articles

Shadowrun ™ est un jeu et une marque déposée ©The Topps Company, Inc., publié en anglais par Catalyst Game Labs, publié en français par Black Book Éditions et traduit par Ombres Portées. Voir la section À propos pour plus d'informations sur le site, y compris les mentions légales.

Une carte complète du site est disponible.

You don't speak French? Here's a description of this website for you.