Shadowrun.fr Shadowrun en France et en français

Forums shadowrun.fr

Shadowrun en français

Vous n’êtes pas identifié.

Annonce

L’inscription de nouveaux utilisateurs sur le forum est temporairement fermée pour cause de spam ; mais n‘hésitez pas à nous contacter pour que nous vous enregistrions manuellement !

#1 01/08/2009 12:53:50

soner du
Membre
Date d’inscription: 01/08/2009

Brest et Basse-Bretagne (des Ombres)

Comme sans doute pas mal de MJ, j'ai bien envie de faire jouer à Shadowrun dans ma ville (actuelle et natale). D'autant plus que je débute, je préfère un environnement familier. Petit problème (pour Shadowrun) : c'est Brest.

"L'Europe des Ombres" la cite comme étant une ville dynamique, et pourtant selon "France", elle devait être ville morte dans les années 2050... Dur à concilier.
De plus, je trouve l'idée du Haut Conseil druidique assez débile.
Bref : je compte refaire le contexte local à ma sauce.

L'idée principale est que Brest et sa rade ont été relativement épargnées par la Brume. Elle s'est développée en quasi-autarcie (on pouvait tout de même faire passer des bateaux par le goulet), dirigée par une autorité bicéphale : l'Amirauté, héritière de la Préfecture Maritime et des forces armées, et la Municipalité Métropolitaine.

Elle ne reconnaît pas le Haut Conseil de Bretagne et a des relations tendues avec la "République" Française. En gros, l'Amirauté à tendance à considérer le matériel militaire du coin comme sa propriété, ce qui inclut une flotte de sous-marins (dont plusieurs nucléaires), pas mal de bâtiments de guerre dont un porte-avion, des chasseurs, et bien entendu les bases militaires, l'Arsenal, etc. Brest a repris son rôle de Préfecture Maritime des eaux territoriales atlantiques de la France métropolitaine.

J'hésite quant au statu exact de l'Amirauté : elle pourrait être une Corpo, tirant ses revenus de ses activités de sécurité navale et de construction militaire.

Le territoire brestois inclut la côte nord de la Rade du Goulet à Landerneau, formant maintenant une ville continue, les territoires militaires de la Presqu'île de Crozon (la pointe des Espagnols, l'Île Longue, Lanvéoc) et la Presqu'île de Plougastel. Ca donne à-peu-près ça :
http://img41.imageshack.us/img41/5274/radezone1.gif

Voilà, ce sont mes réflexions du samedi matin.

Et vous, si vous avez fait jouer en Basse-Bretagne (sous la brume, donc), vous avez ignoré la Brume ? Bidouillé le contexte pour diminuer son importance (ce qui est un peu le cas de "L'Europe des Ombres" par rapport à "France") ? Joué avec tout le matos officiel (avec des trous dans la Brume) ?

Dernière modification par soner du (01/08/2009 13:06:54)


Le règne de Mu : la naissance des mythes

Hors ligne

 

#2 01/08/2009 14:29:17

Namergon
Fondateur & grand archiviste - Ombres Portées
Lieu: Champigny sur Marne
Date d’inscription: 18/04/2005
Site web

Re: Brest et Basse-Bretagne (des Ombres)

Il faut savoir que L'Europe des Ombres est le supplément officiel aux yeux de l'éditeur américain. France a servi d'inspiration aux auteurs (dont moi) pour le chapitre sur la France, et je pense qu'un MJ qui jouait avec France peut avec l'Europe des Ombres intégrer les changements/nouveautés sans trop de difficultés, l'inverse étant par contre plus compliqué.

En quoi trouves-tu le conseil druidique débile ?

Attention, Brest en tant que "capitale" militaro-nucléaire, qui plus est qui prendrait des distances à la fois avec le gouvernement français et avec le reste de la région, faut se méfier : en effet, il ne faut pas oublier que
- la VIe république a été créée par un héros de guerre. Le noyautage par les nobles s'est faite notamment via l'Armée (au sens large, donc la Marine y compris), qui détenait le pouvoir à l'époque.
- on sortait des Euro-guerres, conflit dont l'essentiel s'est joué au sud, pas dans l'Atlantique. Je pense que Toulon a dû beaucoup phagocyter les effectifs et moyens de la Marine à ce moment-là
- les Druides ont récupéré le pouvoir en Bretagne, mais ont essentiellement utilisé ce pouvoir pour être libres d'agir vis-à-vis de la Brume (je dis pas qu'il y a pas eu des druides aux dents longues, mais globalement, les Druides ne sont pas trop casse-c... avec les politiques et les corpos de la région, sauf en ce qui concerne l'environnement).
- la Brume dans l'Europe des Ombres n'a jamais été de l'ampleur de ce qui est décrit dans France. La Brume dans SR4 est à utiliser plus comme un élément dramatique, un élément d'ambiance. Dans certains pays, on peut avoir des alertes aux tornades, ou aux tempêtes de sable, etc. Y a des régions connues pour leurs marais et sables mouvants. En Bretagne, c'est la Brume, avec le stress que si une brume naturelle se lève, on flippe toujours avant de savoir si c'est une brume ou de la Brume.


"Uh-oh, Toto, it doesn't look like we're gods anymore."
- Little Dottie to her faithful program frame

Hors ligne

 

#3 01/08/2009 15:11:09

soner du
Membre
Date d’inscription: 01/08/2009

Re: Brest et Basse-Bretagne (des Ombres)

Namergon a écrit:

En quoi trouves-tu le conseil druidique débile ?

Oh, pas de raison particulière, j'ai juste un peu de mal avec de concept d'un retour improbable de la vieille foi, même si c'est sans doute en phase avec d'autres exemples dans le monde de Shadowrun.

Namergon a écrit:

Attention, Brest en tant que "capitale" militaro-nucléaire, qui plus est qui prendrait des distances à la fois avec le gouvernement français et avec le reste de la région, faut se méfier : en effet, il ne faut pas oublier que
- la VIe république a été créée par un héros de guerre. Le noyautage par les nobles s'est faite notamment via l'Armée (au sens large, donc la Marine y compris), qui détenait le pouvoir à l'époque.

C'est pour ça que je compte que Brest reste plus proche de la France que de la Bretagne, avec tout de même une certaine autonomie.

Namergon a écrit:

- on sortait des Euro-guerres, conflit dont l'essentiel s'est joué au sud, pas dans l'Atlantique. Je pense que Toulon a dû beaucoup phagocyter les effectifs et moyens de la Marine à ce moment-là.

Un bateau passe tout de même beaucoup de temps au port, et Toulon ne peut pas acueillir toute la flotte française. Et pour les SNLE (c'est à dire les sous-marins nucléaire avec des armes nucléaires), l'Île longue restera sans doute pendant longtemps la seule base permanente. En ce qui concerne les SNA (les autres sous-marins nucléaire), ce n'est qu'en 2009 que l'on a confirmé qu'ils restaient à Toulon, mais dans l'univers de Shadowrun, la décision a pu être différente...

(Je compte Lorient et Cherbourg pour de la quantité négligeable, désolé).


Le règne de Mu : la naissance des mythes

Hors ligne

 

#4 01/08/2009 17:29:28

Namergon
Fondateur & grand archiviste - Ombres Portées
Lieu: Champigny sur Marne
Date d’inscription: 18/04/2005
Site web

Re: Brest et Basse-Bretagne (des Ombres)

- retour des druides : c'est vrai que tout Shadowrun se base sur un événement improbable (l'Eveil) et un autre limite farfelu (les Amérindiens qui reprennent la moitié du continent américain). De manière générale, les anciennes traditions bénéficient de l'Eveil.

- Toulon : quelle que soit la décision prise dans le 2009 de Shadowrun, les Euro-guerres ont tout remis à plat, c'est ce que je voulais dire. Tout d'abord, l'ennemi est à l'Est de l'Europe, puis c'est tout le sud et l'est. Sans parler de toute la période critique de la Brume, pendant laquelle le gouvernement a pas forcément voulu laisser traîner des sous-marins nucléaires dans le coin wink (ce qui veut pas dire que c'est toujours valable en 2070)

On peut par contre imaginer, surtout si la ville a été peu touchée par la Brume, que le lieu a été un QG militaire au plus fort de la crise et ça a probablement des répercussions même en 2070.
Le fait est également que Brest et Rennes (à priori le siège du Haut conseil de Bretagne) c'est un peu les extrémités de la Bretagne, on peut facilement imaginer une rivalité.


"Uh-oh, Toto, it doesn't look like we're gods anymore."
- Little Dottie to her faithful program frame

Hors ligne

 

#5 02/08/2009 10:19:59

KITSUNE KeA
Membre
Lieu: Luxembourg
Date d’inscription: 20/05/2007

Re: Brest et Basse-Bretagne (des Ombres)

Et pourquoi pas le retour du Clémenceau sous la forme d'un vaisseau fantôme revenu se venger du mauvais traitement qu'on lui a fait ? smile


Même les écureuils peuvent être mortels quand ils sont acculés...

Hors ligne

 

#6 02/08/2009 16:52:09

NMAth
Encyclopedia corporatis
Date d’inscription: 07/11/2006

Re: Brest et Basse-Bretagne (des Ombres)

Namergon a écrit:

- on sortait des Euro-guerres, conflit dont l'essentiel s'est joué au sud, pas dans l'Atlantique. Je pense que Toulon a dû beaucoup phagocyter les effectifs et moyens de la Marine à ce moment-là

Le théâtre d'opération principal pendant la Première Euro-Guerre se situe en Allemagne et en Pologne. Il est assez vraisemblable qu'il y ait eu un engagement naval de part et d'autre en Mer du Nord et en Mer Baltique, dont le contrôle ouvrait la possibilité de positionner un ou plusieurs porte-avions ou d'effectuer des débarquements.

Il convient aussi de préciser que ni la France, ni la Russie ne déploient leurs sous-marins lanceurs d'engins depuis la Mer Méditerranée ou la Mer Noire. Les missions de ces sous-marins reposent sur leur capacité à ne pas pouvoir être localisé. Hors, il est impossible d'entrer ou sortir de la Méditerranée sans passer par un des trois goulots d'étranglement, facile à surveiller, que sont le Détroit du Bosphore, le Détroit de Gibraltar et le Canal de Suez. Ceci dit, les questions relatives à l'armement nucléaire des bélligérants pendant la Première Euro-Guerre peut être l'objet d'une discussion beaucoup plus vaste.

Dans le cadre de la Deuxième Euro-Guerre, la situation est plus complexe. De nos jours, seules les monarchies du Golfe Arabo-Persique et le Pakistan disposent, parmi les pays qui sont sensés constitués l'Alliance pour Allah, d'une force navale de haute mer digne de ce nom. Néanmoins, une simple vedette dotée de missiles anti-navires peut attaquer avec succès un bâtiment de guerre et retourner ensuite se cacher sur la côte. Le Détroit de Gibraltar et le Canal de Suez ont probablement été deux secteurs clefs, et hautement contestés. Des opérations menées depuis Brest auraient permis d'atteindre le littoral Marocain et de sécuriser le détroit de Gibraltar par l'ouest. D'autre part, les bateaux basés à Brest ont pu être envoyé via la Réunion et Djibouti, pour perturber la logistique autour du Canal de Suez et autour de la Péninsule Arabique, et jusqu'au Pakistan. Il fallait aussi protéger le trafic maritime qui, même s'il ne pouvait plus passer par le Canal de Suez, croisent encore dans l'Océan Indien. Des opérations aussi importantes, sinon plus, que le soutien somme toute limité que des bâtiments auraient pu apporter depuis la Mer Adriatique aux opérations dans les Balkans, par rapport à un soutien aérien basé en Italie (il en va tout autrement pour ce qui concerne la Grèce, mais d'après les informations dont on dispose, il n'y a eu aucun engagement majeur là-bas et le conflit est restée avant tout une guérilla).

Hors ligne

 

#7 06/08/2009 13:10:14

akazahn
Membre
Date d’inscription: 20/01/2008

Re: Brest et Basse-Bretagne (des Ombres)

Bonjour,

Je suis aussi brestois même si je vis aujourd'hui en Guyane où je continue à jouer à Shadowrun.
A priori, je trouve séduisante l'idée de jouer à Brest mais j'ai l'impression que soner du retient essentiellement le côté "militaire" de la pointe finisterienne (doit-on y voir une déformation professionnelle ?). S'il est certes important, je tiens à rappeler que que Brest est en Bretagne et qu'à ce titre il est logique d'y voir des druides à Shadowrun (j'en ai bien rencontré un dans le monde réel il y a 15 ans...)
N'oublions pas aussi les manifs anti-nucléaires à Plogoff en 1979, le revival de la culture bretonne, les festoù-noz, les écoles Diwan, etc...
Peut-être ne vois-tu pas d'intérêt à aux druides à au Haut conseil de Bretagne car tu ne connais pas assez ce milieu. Qui sait, le fait de jouer à Shadowrun dans cette perspective, t'ouvrira peut-être les yeux sur la réalité de cette dimension bretonne...
En tous cas, je suis prêt à t'apporter des éléments à ce sujet, si tu le souhaites. De même, je peux traduire des choses en breton si d'autres le souhaitent ou en ont besoin.

Hors ligne

 

#8 06/08/2009 20:12:09

soner du
Membre
Date d’inscription: 01/08/2009

Re: Brest et Basse-Bretagne (des Ombres)

En fait, si je retiens le côté militaire, c'est parce que c'est assez inévitable dans le coin : Brest est née et s'est développée comme ville militaire, et la quasi-intégralité de la côte nord de la presqu'île (ainsi que les rivages brestois) sont des terrains militaires. Je n'ai pas spécialement de sympathie pour l'armée, mais on vit avec...
Greenpeace (dont je suis membre, soit dit au passage) n'est pas la bienvenue sur la presqu'île de Crozon, où les relations avec le Festival du Bout du Monde (essentiellement organisé par des mairies de communes à population majoritairement ou fortement militaires) sont difficiles...

Ca permet aussi de donner une importance à la ville dans le monde de Shadowrun ; j'ai du mal à croire que la France lâcherait son 2e port militaire à une bande de hippies autonomistes, aussi sympathiques soient-ils. C'est un peu comme les Russes : ils n'ont pas complètement donné Sebastopol à l'Ukraine et Baïkonour au Kazakhstan : ce sont pratiquement des enclaves russes dans leurs pays respectifs... (cf pour Sebastopol : http://www.red-stars.org/spip.php?article276 )

Je pense qu'une administration militaire de Brest ne gênerait pas trop le développement et le maintien de la culture bretonne. Diwan, la Cinémathèque de Bretagne, le CRBC, tout celà devrait subsister...

Je ne connais pas de druides et ça ne me manque pas.
Mais j'aime bien la culture bretonne, hein, j'ai pratiqué l'an dro et la gavotte dans mes folles années, j'ai des bribes de connaissances en breton et mon papa chantait dans ce groupe-là dans les années 70 :
http://prehistoiredufolk.free.fr/images/ArBreizerien.Bale.jpg

Dernière modification par soner du (06/08/2009 20:32:29)


Le règne de Mu : la naissance des mythes

Hors ligne

 

#9 06/08/2009 23:34:03

akazahn
Membre
Date d’inscription: 20/01/2008

Re: Brest et Basse-Bretagne (des Ombres)

Ok très bien,

Il n'y avait pas de remise en question, pour moi chacun vit les choses à sa manière...
Ce que je vois c'est quand même qu'en 15 ans la situation de la culture bretonne a évolué dans le monde réel et je pense que dans la problématique uniquement shadowrun, les druides auraient un grand pouvoir (et entendons-nous là-dessus il ne s'agit effectivement de la bande de doux allumés mystico-breizh atav qui existe aujourd'hui qui n'ont que peu de fondement car la plupart des rites druidiques vieux de 2000 ans et plus ont depuis été oubliées, la culture celtique étant à l'époque uniquement orale).
Donc oui, le mouvement breton n'arrivera peut-être jamais à virer les militaires (notons quand même un net recul la marine qui a récemment rendu les rives de la Penfeld à la ville de Brest) mais les druides de Shadowrun ont un autre poids dans le système politique français made in shadowrun.
Cela, Soner du, dit ta vision est tout aussi légitime que le mienne et je ne chercherai pas à te convaincre que j'ai raison et surtout pas pour des raisons "militantes".
Donc, si tu as envie de continuer la discussion, ce sera avec plaisir.
Ken ar c'hentañ, paotr !

Hors ligne

 

#10 07/08/2009 11:04:35

Malphas
Membre
Date d’inscription: 05/08/2009

Re: Brest et Basse-Bretagne (des Ombres)

Bonjour,

Pour ce qui est du retour des religions antiques, on peut difficilement qualifier ça de stupide, déjà qu'il reste des druides en Bretagne mais en plus d'autres religions antiques reviennent même sans l'Eveil.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dod%C3%A9cath%C3%A9isme

Alors imaginez après l'Eveil... Apres tout les gens sont déjà superstitieux smile

Hors ligne

 

#11 07/08/2009 12:35:29

soner du
Membre
Date d’inscription: 01/08/2009

Re: Brest et Basse-Bretagne (des Ombres)

Malphas a écrit:

Alors imaginez après l'Eveil... Apres tout les gens sont déjà superstitieux smile

Il y a une différence entre la réapparition d'une religion et une théocratie basée sur celle-ci... Et après tout, je préfère modeler mon coin l'image que je veux, vu que les infos officielles sont minimales.

akazahn a écrit:

Donc oui, le mouvement breton n'arrivera peut-être jamais à virer les militaires (notons quand même un net recul la marine qui a récemment rendu les rives de la Penfeld à la ville de Brest)

Les militaires n'ont lâché que le port du Château et le Plateau des Capucins (en cours de déminage, comme on l'a vu récemment aux infos), ils gardent la large majorité des rives de la Penfeld et des côtes...

akazahn a écrit:

Donc, si tu as envie de continuer la discussion, ce sera avec plaisir.
Ken ar c'hentañ, paotr !

J'y travaillerai ... la suite ici bientôt.
Ken a vo !


Le règne de Mu : la naissance des mythes

Hors ligne

 

#12 07/08/2009 20:56:33

Namergon
Fondateur & grand archiviste - Ombres Portées
Lieu: Champigny sur Marne
Date d’inscription: 18/04/2005
Site web

Re: Brest et Basse-Bretagne (des Ombres)

Euh, la Bretagne de l'Europe des Ombres n'est PAS une théocratie, ni un pays indépendant (il n'est pas fait mention de frontières).
C'est une région "autonome", et surtout dans le cadre d'un genre de contrat entre le gouvernement français et un mouvement druidique.
Il est évident que les installations militaires de Brest ne constituent une "Marine nationale bretonne", mais font partie de l'Armée française.

Ce n'est politiquement qu'une bizarrerie de plus, comme la France en est truffée aujourd'hui, comme tous les pays à l'histoire longue. La Bretagne de nos jours a certaines particularités politico-légales déjà aujourd'hui, comme l'Alsace et la Lorraine en ont également. Sans parler d'autres.

Bref, je vois pas d'incompatibilité ou d'incongruité, du moment qu'on accepte l'Eveil et la résurgence de certaines traditions, bien entendu smile. N'oublions pas non plus que les druides en question ont bénéficié de certains appuis/certaines alliances pour faire leur bonhomme de chemin et que la noblesse française n'est pas absente au pouvoir dans la Bretagne du Sixième Monde.


"Uh-oh, Toto, it doesn't look like we're gods anymore."
- Little Dottie to her faithful program frame

Hors ligne

 
Ludik Bazar — Destockage de jeux de simulation

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
par Rickard Andersson