Crash 2.0

Un article de ShadowWiki.

Jump to: navigation, search

Le Crash 2.0 de la Matrice, qui s'est produit le 2 novembre 2064, fut un événement cataclysmique uniquement comparable au Virus Crash de 2029. À la différence de ce dernier cependant, il s'agit d'une tentative de destruction intentionnelle du réseau par Ex Pacis et Winternight.

[modifier] Les causes

En prévision de l'augmentation énorme du trafic lié à l'IPO de Novatech, la bourse de la Côte Est a amélioré ses serveurs. La capacité de traitement a été augmentée à un tel point qu'elle put atteindre le niveau ultraviolet requis pour supporter une intelligence artificielle. Deus a essayé d'en profiter pour essayer de s'upgrader et devenir ainsi un dieu virtuel de la Matrice, mais a été retardé par les actions conjointes des otakus d'Overwatch, de Dodger et des IA rivales Megaera et Mirage. Le ver Jormungand lancé par Ex Pacis contre Deus a ravagé le serveur et commencé à planter le réseau. Les actions simultanées des terroristes de Winternight contre dix points clefs du système physique de la Matrice ont alors précipité le Crash.

[modifier] Les retombées

Les impacts du Crash sont énormes, atteignant presque chaque partie du globe. Tandis qu'une grande partie des dommages était contenue à grand peine, les câbles de la matrice furent endommagés dans de nombreux points du globe. C'est ce qui a préparé le terrain pour la matrice sans fil, développée par Erika et Transys Neuronet, pour lui succéder et devenir la norme.

Plusieurs systèmes qui dépendaient de la Matrice ont planté, causant beaucoup de morts liées à des catastrophes ferroviaires et aériennes, ainsi qu'à l'arrêt des centrales énergétiques, sans compter la dévastation provoquée par les attaques et les armes biologiques des terroristes de Winternight.

Tandis que les gouvernements et les corporations luttaient pour limiter les dommages, plusieurs disparurent au profit de leurs voisins ou concurrents :

En contrepartie, quelques sociétés s'en sont sorties indemnes, voire même renforcées :

  • Novatech, à grand renfort d'argent, a réussi à se stabiliser, ainsi que beaucoup de ses filiales, pour finalement fusionner avec Transys Neuronet et Erika et devenir NeoNET
  • Saeder-Krupp avait une killswitch matricielle qui permit à ses grilles de s'en sortir presque totalement intactes.
  • Wuxing Incorporated, malgré quelques difficultés durant le Crash, a pu assimiler plusieurs corporations moins fortunées et renforcer sa position sur le Pacifique.

[modifier] Sources

Nexus
Autres langues